DC League of Super-Pets Avis critique du film (2022)

Actualités > DC League of Super-Pets Avis critique du film (2022)

Mais plus vous aimerez le monde des super-héros, plus vous apprécierez de voir Superman lancer son chien de compagnie, Krypto, un jouet grinçant en forme de Batman. Et vous l’apprécierez encore plus lorsque mon nouveau Batman préféré, exprimé par Keanu Reeves, commente sombrement (bien sûr), « J’espère que ce jouet est sous licence. » Il faudra peut-être un deuxième visionnage pour saisir certains des plus petits détails, comme le soleil rouge de Krypton et la référence à la nécessité pour quelqu’un de dire son nom à l’envers. Assurez-vous de rester jusqu’à la toute fin du générique pour une autre blague de DC Comics mettant en vedette l’homme derrière la voix de Krypto, Dwayne Johnson.

Krypto et Superman (John Krasinski) sont les meilleurs amis depuis que les Kryptoniens Jor-El et Lara ont glissé le petit Kal-El dans une fusée alors que leur planète explosait et que le chiot Krypto a sauté à la dernière minute pour garder la future société Clark Kent/Superboy. . De nos jours, ils travaillent en équipe pour protéger tout le monde des méchants, à la fois ceux de la Terre et ceux des autres planètes. Krypto aime être le meilleur ami de Superman encore plus qu’il n’aime sauver le monde. C’est jusqu’à ce que Superman commence à passer beaucoup de temps avec sa petite amie, l’intrépide journaliste Lois Lane (Olivia Wilde). Et puis un super-vilain très puissant utilise de la Kryptonite verte pour enlever les pouvoirs de Superman et le retient captif, ainsi que le reste de la Justice League.

J’ai souvent dit que les films de super-héros devaient être jugés sur leurs méchants, et celui de cette histoire est un lulu. Littéralement. Mais revenons un peu en arrière. Superman craint de négliger Krypto alors qu’il se prépare à proposer à Lois, alors il l’emmène dans un refuge pour animaux pour voir s’il peut trouver un ami. C’est un défi car Krypto ne sait pas vraiment parler à des animaux qui ne sont pas des super (les parents apprécieront la blague de Steve Buscemi sur les « compagnons »).

Le refuge a tout un assortiment : PB, un cochon doux (Vanessa Bayer), Merton, une tortue amoureuse mais myope (Natasha Lyonne), Chip, un écureuil nerveux (Diego Luna), Ace, un chien grincheux (Kevin Hart), et … Lulu, un cobaye sans poils (Kate McKinnon) qui était autrefois un animal de laboratoire pour nul autre que le méchant milliardaire Lex Luthor (Marc Maron).

★★★★★

A lire également