Danielle Moreau (TPMP) revient sur sa période de dépression

Danielle Moreau se confie sur sa dépression et son combat pour retrouver le bonheur

Le mercredi 22 novembre, l’émission Chez Jordan a fait son retour sur C8 avec un nouvel épisode. Ce rendez-vous a donné l’opportunité aux téléspectateurs de découvrir l’invitée du jour, à savoir Danielle Moreau, qui s’est entretenue avec le présentateur Jordan De Luxe. Lors de cette émission, la journaliste a abordé des sujets personnels et délicats, tels que son quotidien avec sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer et ses difficultés financières. De plus, elle a également évoqué son combat contre la dépression. Malgré les épreuves qu’elle a traversées lorsqu’elle travaillait pour le service, Danielle Moreau a souligné que ces difficultés n’étaient pas liées à France Télévisions.

Danielle Moreau évoque sans détours sa dépression

Lors de son passage dans l’émission Chez Jordan, Danielle Moreau a partagé : “J’ai toujours été la joie de vivre même et puis ça m’est tombée dessus, je me suis rendue compte que j’étais une imbécile heureuse et que ma vie n’était pas du tout ce que je voulais qu’elle soit. C’est un peu comme si j’étais tombée d’un immeuble. Ce n’était pas du jour au lendemain, mais à cause d’une raison précise. Concrètement, c’était horrible, j’ai passé un tiers de mon temps à pleurer à l’infirmerie de France 2. Je pleurais tout le temps, même en dormant.

À la suite de ces propos, Jordan De Luxe a questionné Danielle Moreau sur le fait qu’elle ait envisagé de mettre fin à ses jours durant cette période difficile. Elle a répondu : “Je me suis fait peur par moments… Un jour, sur le quai du métro, je me suis assise sur les fauteuils loin du quai parce que les (rails) allaient me happer. Je m’en veux…” Malgré cela, pour sa mère et son amour pour la vie, Danielle Moreau n’a pas cédé à la tentation. Elle a ajouté : “J’avais plus envie de vivre, mais j’avais peur de mourir”. Elle a également exprimé sa gratitude envers Cyril Hanouna, en soulignant qu’il a joué un rôle décisif dans son combat contre la dépression. “Cyril Hanouna est mon antidépresseur. Il fait du bien à beaucoup de gens. Sans Cyril Hanouna, j’aurais traîné ma dépression”, a-t-elle partagé. Ces paroles révèlent une lueur d’espoir dans son histoire.

A lire également