Critique « Edge of the City » – Sidney Poitier (L’été sous les étoiles #3)

Actualités > Critique « Edge of the City » – Sidney Poitier (L’été sous les étoiles #3)

Réflexions sur Sidney :

J’ai honte de dire que je n’ai pas encore vu beaucoup de films de Sidney Poitier et j’espère que ça changera ! Il a été une présence tellement captivante à l’écran dans les films que j’ai vus jusqu’à présent et j’admire vraiment l’impact qu’il a eu sur les gens.

Horaire des films TCM :

  • Bord de la ville
  • Jungle de tableau noir
  • Au revoir, ma dame
  • Bande d’anges
  • Duel à Diablo
  • L’incident de Bedford
  • Un décembre chaleureux
  • Un raisin sec au soleil
  • Point de pression
  • Buck et le prédicateur
  • Uptown samedi soir

Critique cinématographique:

Axel North (John Cassavetes) vient de déménager à New York et obtient un emploi de débardeur. Il est immédiatement pris sous l’aile de Tommy Tyler (Sidney Poitier). Ils deviennent des amis proches et naviguent dans leur vie amoureuse et leurs luttes avec le grand patron (Jack Warden).

Je voulais aimer ce film plus que moi. Il avait quelques grands éléments, mais a également échoué sur plusieurs. Cassavetes et Poitier avaient une chimie incroyable et toutes leurs scènes ensemble étaient incroyablement naturelles. Axel était canoniquement gay dans le scénario original, mais non grâce au code Hays, cet élément de son personnage a été considérablement atténué. Il y a encore beaucoup de sous-texte queer, ce qui est certainement le bienvenu de ma part.

Le film est plus un personnage et un commentaire, donc le rythme est souvent lent et peut être difficile à comprendre. La première moitié est assez agréable, car nous en apprenons davantage sur Axel et son passé mystérieux, et le voyons, lui et Tommy, traîner et passer un bon moment.

Cela prend un virage serré environ une heure plus tard, ce qui est assez inattendu et franchement inutile. Sans entrer dans les spoilers, j’ai trouvé que cette partie de l’intrigue était un moyen peu coûteux de faire des «commentaires» sur certaines des tensions qui régnaient au sein de la communauté des dockers. Cela ressemblait à une manière brutale d’essayer de dire quelque chose de significatif qui finissait par se sentir exploité.

Le reste du film est détraqué à cause de ce moment, devenant beaucoup trop sombre par rapport à la première moitié. Il y a un coup de fouet tonal qui ne correspond tout simplement pas.

Trop de temps est passé avec le patron maléfique sur les quais, cela ressemble donc à une arnaque de On The Waterfront, sorti 3 ans plus tôt. Le film prend vraiment vie lorsque les deux protagonistes sont ensemble ou lorsqu’ils ont des rendez-vous avec la femme de Tommy, Lucy (Ruby Dee) et la petite amie d’Axel, Ellen (Kathleen Maguire). Les quatre sont tellement amusants à regarder ensemble.

Le film a l’air génial; la majorité a été tournée sur place à New York. Cela ajoute vraiment à la granularité et au réalisme de l’histoire. Les paramètres semblent faire partie intégrante de l’histoire. De plus, la cinématographie est visuellement agréable et fait bon usage de la coloration en noir et blanc.

Beaucoup de points de l’intrigue semblent très superficiels. Nous en apprenons un peu plus sur Tommy et sa famille, bien qu’ils soient relativement sans importance par rapport à Axel dans le récit. Les scènes où Axel parle avec ses parents au téléphone sont très émouvantes, mais ses luttes avec eux auraient dû être approfondies.

Normalement, j’adore les partitions de Leonard Rosenman (comme East of Eden et Rebel Without a Cause), mais la musique était plus distrayante et autoritaire dans Edge of the City. Les scènes où cela aurait dû être calme ou avoir une musique légèrement inquiétante étaient extrêmement bruyantes et impétueuses. Il y avait beaucoup de choix musicaux maladroits.

Dans l’ensemble, il y avait beaucoup de bonnes choses dans ce film, à savoir Cassavetes et Poitier, mais certains des éléments de narration étaient obsolètes et ne fonctionnaient tout simplement pas pour moi.

Superlatifs :

  • Personnage préféré : Tommy Tyler
  • Citation favorite:

« Le truc, c’est que… un gars doit faire quelque chose avant que quelqu’un puisse l’aimer. »

« Maintenant, où as-tu eu une idée folle comme ça? »

  • Performance de Poitier : Il est super charmant et sympathique là-dedans, en plus il a comme 3 scènes de danse. Je donnerais à sa performance un 4/5.
  • Est-ce que je recommanderais? Si vous aimez l’un des interprètes principaux ou les films sur les commentaires raciaux / sociaux, alors oui. Sinon, je le sauterais probablement.

Note globale :

⭐⭐⭐

Note : 3 sur 5.

★★★★★

A lire également