Comment Badhaai Do de Netflix est un pas en avant réconfortant mais audacieux

Actualités > Comment Badhaai Do de Netflix est un pas en avant réconfortant mais audacieux

Badhaai Do, qui se traduit par Felicitations Due, est une comédie dramatique indienne et un successeur spirituel de Badhaai Ho, un film familial sur une grossesse inattendue. Il a été présenté en première dans les cinémas le 11 février 2022 et un mois plus tard, il a été ajouté à la sélection internationale de films sur Netflix. Il a été réalisé par Harshavardhan Kulkarni, dont la comédie pour adultes Hunterrr lui avait valu une nomination au prix Apsara 2016 dans la catégorie Meilleur premier réalisateur. Dans le court laps de temps qui s’est écoulé depuis son introduction au public mondial, il a été largement salué par la critique, en particulier dans les médias LGBTQ +.

Bhumi Pednekar, qui a joué le rôle principal de Sumi Siñgh, a partagé sa première réaction au scénario du film dans une interview avec India Today :

« J’ai ri et puis tout à coup j’ai éclaté en sanglots, et ce n’était qu’un mélange d’émotions. J’ai été étonné de voir à quel point la politique du film était si correcte. Comment la représentation de la communauté queer était si sensible. film est que ces deux personnages ont vécu. Il n’y a rien de phénoménal ou d’extraordinaire qu’ils font. Ils sont imparfaits, ils sont gris, ils ont du courage et ils sont aussi humains qu’eux et c’est ce qui a fonctionné pour Badhaai Do.

Nous ne pourrions être plus d’accord, alors examinons de plus près pourquoi ce film très célèbre mérite votre attention.

Briser les frontières

Netflix

Une institutrice nommée Sumi Siñgh finit par se faire piéger sur une application de rencontres lesbiennes par un homme qui la menace de la sortir si elle ne couche pas avec lui. Elle signale le chantage à un policier secrètement gay, Shardul Thakur, dont la mère veuve continue de le harceler pour qu’il trouve une femme. Il demande plus tard à Sumi, qui se trouve dans une situation similaire, de l’épouser pour se libérer de la pression de leurs familles et vivre comme des colocataires, ce qu’elle accepte. Lors de leur lune de miel, il lui présente son petit ami Kabir, puis elle rencontre un employé de l’hôpital, Rimjhim. Les deux commencent bientôt à sortir ensemble et Sumi demande à sa nouvelle petite amie d’emménager avec elle et Shardul sous prétexte d’être une cousine. Les choses se compliquent lorsque Sumi et Shardul devraient avoir un bébé.

Badhaai Do brise les frontières avec sa représentation réaliste de personnages gays dans le cinéma indien grand public. En même temps, il explore la pratique courante du « mariage lavande », qui est un mariage de convenance entre deux homosexuels de sexe opposé afin de dissimuler leur orientation et d’échapper à la compulsion sociétale vers l’hétéronormativité. Rajkummar Rao, qui jouait Shardul, est optimiste quant au message du film, déclarant à MSN :

« Je ne sais pas pour les autres, mais beaucoup de gens remarqueront [of representation of homosexuality in Badhaai Do] et les choses vont changer. Le cinéma est définitivement en train de croître par rapport à ce qu’il était auparavant. Nous expérimentons maintenant des histoires, et j’espère qu’il y aura beaucoup plus de représentation, et ce sera bien plus inclusif que ce qu’il était. »

Réaction du public

Netflix

De nombreux téléspectateurs queer ont été satisfaits de la vision nuancée du film sur un sujet aussi important et de son respect pour la communauté, sensibilisant à leurs luttes. « La meilleure chose à propos de ce film est qu’il a réussi à garder les choses extrêmement réelles, extrêmement ancrées – et pas un seul instant il ne s’est laissé emporter et n’a inclus des situations trop théâtrales juste pour la « liberté cinématographique » ou le « soulagement comique ». ‘ J’ai ressenti ce qu’ils ressentaient, et j’ai été là où ils étaient. C’est en soi une énorme réussite, car jusqu’à présent, les personnages LGBTQ des films de Bollywood étaient regardés à travers une sorte d’objectif étrange et déformé qui n’avait pas grand-chose à voir avec la réalité », a résumé l’un des téléspectateurs de MensXP.

Les critiques de cinéma ont également salué le réalisme réconfortant de l’histoire et les performances sensibles de la distribution principale alors qu’ils nous font part de la complexité émotionnelle de leurs personnages. L’adorable maladresse de Rajkummar Rao et le comportement modeste d’une fille de petite ville de Bhumi Pednekar créent à coup sûr une chimie d’acteur convaincante. Aux côtés du charmant duo de tête, Chum Darang (Rimjhim, la petite amie de Sumi) mérite une mention spéciale pour ses débuts gracieux à Bollywood. L’actrice chevronnée Sheeba Chaddha n’a pas déçu dans son rôle de mère de Shardul et a donné vie à un personnage secondaire attentionné et entêté avec la facilité d’un vétéran de l’industrie.

Malgré les critiques de lenteur dans certaines parties de l’écriture, Badhaai Do offre une montagne russe inoubliable d’humour et d’émotions. Il défie les stéréotypes nuisibles et fait un pas audacieux vers une représentation queer de Bollywood qui est sincère et respectueuse sans se prendre trop au sérieux. Cela vaut certainement le détour, même si vous n’êtes pas trop familier avec le cinéma indien. Et si vous êtes encore indécis, jetez un œil à la bande-annonce ci-dessous. Nous serions surpris que cela ne vous fasse pas sourire !

A propos de l’auteur

★★★★★

A lire également