Booba juif
|

Booba : « Si j’étais juif, j’aurais un gros bling-bling avec une étoile de David »

Actualités > Booba : « Si j’étais juif, j’aurais un gros bling-bling avec une étoile de David »

L’amateur de Champagne/arracheur de pagnes était sur l’autre berge de l’Atlantique pour une interview par Skype, quelques minutes avant PSG-OM. Nous, près de Boulbi ; lui, à Miami où il fait du Biff et des Gazouillis. Le MC café-crème alterne propos lithaniques, je-m’en-foutistes, anarcho-droitistes, et éclairs drôlatiques tout droit sortis du cul du diable. Sinon on parle aussi de Rohff, son alter-négro. Si tu ne kiffes pas, tu ne lis pas et puis c’est tout !

Rick Ross et 2 Chainz sont invités sur ton prochain album, tu continues donc de travailler avec les cainris après les Diddy, les Akon. Comment ça se passe avec eux ?

Ça se passe bien (rires) ! Ça se passe comme avec un Français, c’est pareil ! Il y a surtout un délire très professionnel. Les gens à qui je fais appel sont des pros, donc on ne galère pas, c’est efficace direct.

Tu nous promets quoi alors ? Avec Rick Ross, on est un peu impatient. Le son va correspondre à quoi ?

Il y a de la bonne basse, on va dire. C’est un son bien street, bien lourd, bien efficace.

Tu t’intéresses à des mecs dans le rap français en ce moment, des nouvelles têtes ?

Il y a Kaaris, qui est sur mon album et qui prépare le sien aussi. Donc là, on est en train de pousser son album.

Il y a un rappeur qui a pris un nouveau virage aussi. Il est passé d’un rap, qu’on qualifie parfois de « rap de Blancs » à un autre délire, son groupe s’appelle Butter Bullets. Je ne sais pas si tu connais ?

Butter Bullets… Boulettes de beurre ?!

Ouais le blaze est bizarre mais le son est bon. Le swag est… spécial, mais le son est bon !

(Rires)… Le swag n’est pas au rendez-vous ? Il faut qu’il appelle La fouine ! C’est le roi du swag, La fouine. Butter Bullets ? Ça sonne bien Butter Bullets mais je n’ai jamais entendu.

L’affaire Rohff ? Tu as sorti Wesh Morray, il a sorti Wesh Zoulette. Qu’est-ce que tu en penses ?

Je ne vais pas m’éterniser là-dessus parce que j’en ai déjà parlé dans d’autres interviews. Mais tout ce que je peux te dire, c’est que Wesh Morray ce n’est pas un clash !

Mais le fait qu’il reprenne ton son en faisant Wesh Zoulette, ça crée un clash !

Mais il s’est excité… tout seul ! Il s’est excité, il a insulté, il s’est affiché.

Tu répondras du coup ?

Ah jamais ! Ça fait dix ans qu’il m’envoie des piques mais je ne me suis jamais intéressé à lui. Je ne vais pas commencer aujourd’hui.

Quand tu dis « je regarde du hublot », tu t’adresses un peu à lui ou même pas ?

(Hésitation) Maintenant il en fait partie ouais, mais c’est une généralité… C’est de l’ego trip. Mais je ne sais même pas si du hublot je le verrais. Parce qu’à mon avis il n’est même plus sur la surface : il est dans les égouts. Peut-être qu’il est avec Butter Bullets en train de faire des tartines ?

Donc il n’y a pas de titre de meilleur rappeur français en jeu entre toi et Rohff ?

“Youssoupha et Orelsan écrivent mieux que Rohff. Même Sinik… pour te dire !”

Le titre de meilleur rappeur français ? Nan, moi je ne me suis jamais comparé à Rohff. Contrairement à lui – j’ai entendu qu’il reconnaissait que j’avais une certaine plume -, je le trouve nul. Je trouve qu’il ne sait pas écrire, je n’aime pas ses instrus, je n’aime pas son style. Je ne le trouve pas nul mais… quelconque.

Il y en a d’autres qui sont au-dessus de lui ?

Ah ouais ! En termes d’écriture, tu prends des Youssoupha même des Orelsan, ils écrivent mieux que lui. Même Sinik, même Sinik… pour te dire !

Je suis à côté du Parc, on est à quelques minutes du PSG-OM…

J’ai mes potes qui sont là-bas.

T’as des potes qui jouent au PSG ?

Menez, ouais !

Avec « Jour de paie » et « Paname », tu as justement dévoilé ton côté supporter et ce n’était pas trop le cas avant…

Ce n’était pas trop le cas avant ? J’ai toujours été supporteur du PSG.

Mais tu ne le disais pas trop dans tes sons ?

Le fait qu’ils soient un peu plus chauds que d’habitude, c’était bien de le souligner, de soutenir et de mettre l’énergie. C’est plus amusant de prôner le PSG lorsqu’ils sont premiers du championnat que lorsqu’ils sont derniers.

On est d’accord, mais les vrais supporters soutiennent tout le temps !

Oui, mais je supporte tout le temps. Mais il faut savoir quand se la raconter. Pour cela, il faut avoir des munitions derrière. Je vais aller au Parc le 24 d’ailleurs… Mais je ne sais pas pour quel match (PSG-Troyes, Ndlr).

Est-ce que tu as une réaction concernant l’interview vidéo de ton père par Gasface ?

Il a fait son petit show… Et c’est bien parce qu’il a mis certaines choses au clair sans le faire exprès. Il y a plein de choses sur lesquelles les gens se posaient des questions…

Sur les mythes qu’il peut y avoir autour de toi ?

Voilà, sur la mythologie ou la mythomanie même.

On a parlé de foot mais sinon la boxe thaï, tu en fais encore ?

Ça fait maintenant trois mois que je ne me suis pas entraîné. Mais je vais aller visiter un club où un Français donne des cours tout à l’heure. Je vais voir ce que ça donne.

Tu avais essayé d’autres sports de combat précédemment, comme le grappling ?

Non, ça je n’aime pas. Enfin, j’ai essayé mais ce n’était pas mon truc. Quand j’étais petit, je faisais du kung-fu, de la boxe chinoise et de la boxe anglaise. Mais maintenant la boxe thaï c’est juste pour la forme. J’aime ça mais je ne veux pas en faire professionnellement.

Tu as pensé quoi de l’interview, un peu surprenante, de Diam’s sur TF1 ?

“Si demain Diam’s veut être mormone, je m’en fous complètement. Tant qu’elle arrête le rap, c’est le principal.”

Elle avait l’air heureuse. Moi je ne vais pas juger, c’est délicat… C’est la religion ! C’est son choix, si elle est heureuse. A la limite, j’ai envie de te dire que je n’en ai rien à foutre (rires). Si demain elle a envie d’être mormone, je m’en fous complètement. Tant qu’elle arrête le rap, c’est le principal !

On parle d’elle à travers la religion, mais toi on te ramenait souvent à ça. Le fait qu’on ait dit que t’avais des origines juives…

C’est de ça que je te parlais tout à l’heure quand on évoquait l’interview de mon daron. Je trouve dommage qu’ils disent que je suis juif comme si c’était une insulte. Les gens disent ça comme si c’était grave. C’est totalement raciste, c’est vraiment des grosses merdes ! Et si j’étais juif, t’inquiètes pas que j’aurais un gros bling-bling avec une étoile de David. Je leur dirais “allez vous faire enculer !” et je le revendiquerais totalement.

“Et si j’étais juif, t’inquiètes pas que j’aurais un gros bling-bling avec une étoile de David. Je leur dirais “allez vous faire enculer !” et je le revendiquerais totalement.”

Je ne vois pas le mal qu’il y a à être juif et je ne vois pas pourquoi ils essaient de me faire passer pour un juif pour me décrédibiliser. C’est bête, méchant, raciste… ça fait trop pitié ! En plus, ça insinue que si j’étais juif j’aurais honte de le dire. Comme si c’était une maladie grave. Parfois, je n’aime pas répondre à cette question parce que j’ai l’impression de renier quelque chose… C’est délicat de dire « Oh non, j’suis pas juif ! ». C’est gênant à la limite.

Sinon, comment se passe ta vie d’expatrié – entre Paris et les States – et le fait de souvent voyager ?

On se sent grandi, on connaît plus de choses. Ça apprend à être tolérant aussi. Au niveau des meufs, de la nourriture, des paysages, des cultures, de la musique, des modes de vie… c’est enrichissant. Mais ce qui m’intéresse dans la vie, c’est la musique. Donc là où il y a du rap, je me sens comme un poisson dans l’eau. Chacun a ses intérêts, pour certains ce sont les oiseaux, d’autres les océans… Moi, c’est la musique ! D’où mon attirance pour les États-Unis.

Tu bouges un peu sur le territoire américain pour découvrir d’autres sons ?

Je ne suis pas un reporter. Miami, il y a tout déjà. Tout le monde vient à Miami. Mais j’ai été à Los Angeles dernièrement pour écouter des sons dans une maison de disques, avec un mec qui a un gros catalogue de sons. Avant, j’allais souvent à New York mais maintenant je suis souvent à Miami. J’y suis bien et souvent occupé : promo, studio, mastering… Je fais du sport, je m’entretiens, je m’occupe de ma marque de vêtements. Ça bosse.

J’ai remarqué qu’on voyait Ünkut dans les stades de foot maintenant.

On investit, on investit ! Il y a des nouvelles collections en préparation. De toute façon le hip-hop, c’est la musique et la mode. Ça a toujours été les deux éléments.

La danse aussi. Tu as été danseur non ?

Je dansais comme tout le monde dansait. Je breakais mais je n’étais pas à fond. Je faisais ça comme ça, vite fait ! À l’époque tout le monde dansait.

Comme tu es dedans, qu’est-ce que tu penses de la campagne américaine entre Obama et Romney ?

“Romney a changé sa stratégie à deux semaines des élections en disant tout le contraire de ce qu’il avait dit pendant toute sa campagne.”

Obama est bien parti je pense. Je n’ai pas trop suivi mais j’ai regardé le troisième débat, le débat final. Et l’autre s’est un peu fait démonter. Il s’est fait griller en train de mentir, il a essayé de changer sa stratégie à deux semaines des élections en disant tout le contraire de ce qu’il avait dit pendant toute sa campagne. Il a été un peu lèg’ !

Toi tu soutiens Obama, tu souhaites sa réélection ?

Ouais, ouais ! Après la politique, je m’en bats un peu les couilles. Parce que je pense que le président n’est que l’image d’un clan. Il y a forcément des gens qui contrôlent le monde mais qu’on ne voit pas réellement. Pour moi la politique, c’est ça : il y a des hommes de l’ombre avec leur armée.

On ne peut rien contrôler en fait, la démocratie n’existe pas ?

“Républicains et démocrates ont le même objectif : envoyer des porte-avions à la conquête du pétrole chez les autres.”

On ne contrôle rien du tout mais il y a des hommes de l’ombre qui contrôlent le pays. Et parmi ses hommes, il y a une division entre les démocrates et les républicains. Le président n’est juste qu’une image qui va donner le pouvoir à l’un de ces deux clans. Le clan des républicains, je les vois plus « cowboys », alors que les autres ils sont un peu plus cool. Mais ils ont le même objectif. Ils vont tous finir par envoyer leurs porte-avions et aller à la conquête du pétrole chez les autres. Sauf que les « cowboys » sont plus kamikazes et ils vont faire ça à la « cas soc’ », les autres sont un peu plus relax. Mais au final, c’est pareil ! S’il faut fumer du barbu, ils vont y aller.

C’est comme cela que je le vois et c’est évident ! Il y a des mecs qui contrôlent le monde depuis toujours. Ils te montrent juste un visage pour qu’ils puissent agir dans l’ombre. Personne ne veut une révolution ! Si l’État se met en dictature comme en Afrique du jour au lendemain, et que tout le monde se révolte, les hommes de l’ombre seront cuits.

Tu penses qu’une révolution est possible ?

Aux États-Unis, nan !

Et dans le monde ?

“Est-ce qu’une révolution est possible ? J’m’en bats les couilles.”

Dans le monde… Nan.

Tu n’en as pas envie toi ?

Je m’en bats les couilles.

Le système te va ?

(Rires) Tu sais la vie elle est courte. Je suis là, je fais mes trucs, je profite et je remballe.

Tu préfères conserver le ballon et aller marquer le but tout seul en fait ?

Si un jour il faut se mobiliser et voter contre le FN, je le ferais. Quand c’est dans l’extrême comme ça, ouais. Mais sinon Obama/Romney… Pfft ! La finalité est la même. Sauf sur des petits détails. L’un est plus pour la sécurité sociale, la santé – ce qui est bien -, l’autre s’en bat un peu les couilles, c’est plus : « Vas-y, fais du biff ! Si t’as pas de biff, tu crèves et on s’en ouf ! » C’est des petits détails comme ça, mais le fond… Pour moi ce qui fait vraiment un gouvernement, c’est son armée, ses soldats. Ça a toujours été comme ça ! Napoléon, il n’est rien sans son armée. Jules César, il n’est rien sans son armée. C’est l’armée, c’est les généraux ! Et ça se divise en deux clans. Il doit y avoir les généraux qui bavent et qui veulent juste aller en guerre. Et les autres qui veulent aller en guerre mais de façon plus diplomate, ils vont davantage parler.

“Les Américains mettent tout le monde à l’amende. Ils vont chez les Arabes : ils les bombardent, ils prennent le contrôle et leur pétrole.”

Pour moi, les Américains sont n°1 parce qu’ils mettent tout le monde à l’amende. Ils ont quand même envoyé deux bombes atomiques au Japon. Ils vont chez les Arabes : ils les bombardent, ils prennent le contrôle et leur pétrole. Sauf qu’il y a les cowboys qui disent « Vas-y, on y va direct, on les encule ! », et l’autre parti – plus Obama – qui dit « Bon ! On va les enculer mais on va discuter d’abord ! » Les républicains ne patientent pas. Comme le 11 septembre, bam les deux avions ! D’ailleurs je pense que c’est une manigance ça, mais le lendemain les porte-avions sont partis.

Tu penses que c’est une manigance le 11 septembre ?

Bah oui, c’est évident.

Tu fais partie des « conspirationnistes du 11 septembre » ?

J’ai grandi avec des films de guerre où j’entends « Attention ! Vous êtes dans une zone non autorisée, faites demi-tour ou vous serez abattu immédiatement », c’est la phrase que j’ai dans la tête. Et les mecs arrivent à enculer deux tours jumelles, le Pentagone… Attends, il faut arrêter !

Mais les films auxquels tu fais références – des films américains catastrophes -, ils participent au climat de ta vision du monde.

Pour moi, détourner quatre avions sans une source américaine interne…

Tu penses que Bush était au courant ?

Ouais, bien sûr. C’était un laissez-passer pour aller prendre le pétrole en Afghanistan en toute impunité… Pour que le peuple soit derrière lui. Tu ne peux pas attaquer des mecs et prendre leur pétrole sans raison. Il faut un prétexte. Qu’est-ce qu’ils en ont à foutre de sacrifier trois mille vies ? Ça va leur rapporter des millions. Trois mille vies, ils s’en foutent ! Tous les jours, il y a des gens qui disparaissent.

Tu penses qu’ils comptent comme ça ?

Lorsqu’ils envoient leurs soldats à la guerre, ils savent très bien que la plupart ne vont pas revenir. Est-ce que c’est leur problème ? Nan. Un gouvernement qui envoie des gens à la guerre sait très bien qu’il les envoie à la mort. C’est du business, c’est un sacrifice… C’est diabolique ! Mais les humains ont fait pire, ils sont capables de tout. Si tu compares les Américains à Adolf Hitler, ce sont des enfants de cœur ! (…) Tu sais pour l’argent… Déjà, on tue pour l’argent ! Alors si t’es un Bush – un cowboy – et qu’on te dit « Bon, on va faire écrouler les deux tours, il y aura un peu de grabuge mais derrière on prendra des millions de barils et on sera refait pour dix générations… ». Voilà quoi ! Que ce soit la vie d’Américains ou la vie d’étrangers, quand ils font des guerres, les vies ils les prennent. Je ne pense pas que la vie représente grand-chose pour eux.

Et pour toi, ça représente quelque chose ?

Pour moi, oui !

Comment tu conçois la vie à travers ton art, avec ton argent ?

“Nous sommes impuissants en vérité.”

Moi, je suis quelqu’un de simple. Tant que je gagne bien ma vie, que je peux aider mes proches, ma famille et que je suis en bonne santé… je suis content. Je suis quelqu’un de réaliste. C’est pour ça que la politique c’est tellement loin, tellement des organisations qui datent… C’est un pouvoir d’un autre level ! On est rien nous. Comme je te disais, le pouvoir d’un pays, c’est son armée, c’est sa police. Il faut la jouer fine car nous sommes impuissants en vérité. Le fait de penser que l’État a le pouvoir de t’enfermer à vie en prison ?! Lorsque tu te retrouves dans une cellule et qu’on referme la porte sur toi, tu te dis « Mais putain, je suis vraiment une grosse de-mer ! », ils font ce qu’ils veulent en fait. Ils viennent chez toi, ils te sortent de ton lit, ils te menottent et ils t’enferment à vie.

Si toi demain tu as les moyens de créer un parti, créer un réseau politique avec des gens qui veulent changer ces lois scélérates qui enferment les gens…

Ouais, c’est impossible ! Comment tu veux faire ? Tu peux essayer, tu peux changer des petites choses mais c’est trop puissant.

J’ai vraiment l’impression que tu es dans un film de guerre lorsque tu parles de politique.

“Obama va discuter avant de sortir les armes mais Romney, lui, va sortir le calibre direct.”

Mais c’est ça ! Moi, c’est La Fontaine : « la raison du plus fort est toujours la meilleure. » La diplomatie ne fonctionne qu’en surface. Mais quand ça tourne au vinaigre, c’est l’armée. C’est comme une embrouille : ça discute, ça discute mais à un moment, ça sort les armes. Comme je disais tout à l’heure, Obama va discuter avant de sortir les armes mais Romney, lui, va sortir le calibre direct.

Et en France, tu trouves que c’est un peu la même chose ? Hollande est plus gentil que Sarko qui sort son gun plus rapidement ?

“Sarko et Hollande, ce sont des merdes. Ils sont tout nazes, ils n’attaquent personne.”

Mais eux sont des merdes ! Regarde Bush, après le 11 septembre, il avait fait « opération justice sans limites ». Il avait fait un discours de croisade en disant « Nous, on y va ! Tous ceux qui ne sont pas avec les Etats-Unis sont contre nous. » C’est de la racaille ça. Ça veut dire « si t’es pas avec nous, on te baise aussi » (Rires).

Pourquoi tu dis qu’en France, ce sont des merdes ?

 “Dans la vie, si t’es pas craint, t’es rien du tout.”

Ils sont tout nazes eux, ils n’attaquent personne ! Ils ne font pas peur. Il faut être craint dans la vie. Si t’es pas craint, t’es rien du tout !

C’est uniquement un rapport de force du coup, la philosophie politique n’existe pas ?

Ça existe mais derrière si ça se passe mal, la diplomatie, on s’en fout. C’est pour ça qu’ils font tous la course à l’armement.

Entre la relation cordiale et la guerre, il y a justement – afin qu’on ne se tue pas – la politique. Ça ne t’intéresse pas ?

Je n’ai pas dis que ça ne m’intéressait pas, mais c’est un peu un leurre. Ils écoutent l’ONU quand ils ont envie. Lorsqu’ils n’ont pas envie d’écouter l’ONU, ils bombardent. C’est des êtres humains, les mecs ! Il ne faut pas croire que parce qu’ils ont des costards… Je n’ai pas fait d’études mais je ne pense pas que ce soit différent de ce que je dis. En gros quoi !

★★★★★

A lire également