Avions, trains et automobiles est le meilleur film de vacances

Avions, trains et automobiles est le meilleur film de vacances


Le chef-d’œuvre émotionnel et hilarant de John Hughes

« Avions, Trains et Automobiles » de 1987, signé John Hughes, est une comédie dramatique qui transcende son époque et continue de résonner auprès du public. Ce film marque le passage de Hughes, célèbre pour ses films adolescents cultes, à des horizons plus larges dans la comédie adulte. Sous la caméra de Hughes, John Candy, interprétant le personnage de Del Griffith, vendeur d’anneaux de rideaux de douche malchanceux, et Steve Martin, en tant que Neal Page, directeur de publicité rigide, nous offrent une histoire de rencontres improbables et de compassion humaine qui réchauffe le cœur en plein Thanksgiving. Malgré le cadre des fêtes de fin d’année, les thématiques de l’acceptation, du pardon et de la gratitude confèrent à ce film un caractère universel et intemporel.

Une alchimie comique inoubliable entre Candy et Martin

Le partnership comique entre John Candy et Steve Martin est au cœur du film « Avions, Trains et Automobiles ». Hughes s’appuie sur leur talent pour sculpter des personnages complets et attachants, dont l’évolution relationnelle est à la fois touchante et cocasse. A travers des situations aussi rocambolesques qu’hilarantes, le spectateur assiste à la naissance d’une amitié improbable entre les deux protagonistes, où chacun apprend à voir au-delà des apparences et à apprécier les valeurs de l’autre. Cette dynamique est mise en scène dès les premiers instants du film, quand la quête d’un taxi à New York lie malgré eux Del et Neal dans une aventure épique vers Chicago.

« Avions, Trains et Automobiles » : le summum des films de John Hughes

En dépit de la renommée de Hughes pour ses portraits d’adolescents emblématiques des années 80, « Avions, Trains et Automobiles » s’impose comme le sommet de son art. Le mélange de comédie et d’émotion permet au film de sortir du lot et de se positionner comme une œuvre mature qui aborde, avec justesse, des thématiques profondes. Le talent de Hughes à écrire des personnages auxquels chacun peut s’identifier rend l’histoire universelle, et la performance de John Candy offre un témoignage poignant de la richesse de sa carrière. Suite au décès de Candy et de Hughes, le film revêt une dimension encore plus mélancolique et nostalgique.

Une tradition cinématographique pour les fêtes de fin d’année

Si « Avions, Trains et Automobiles » est initialement centré sur la fête de Thanksgiving, sa résonance émotionnelle avec le public en fait un incontournable des périodes festives, en particulier Noël. La neige, omniprésente dans le film, installe une atmosphère hivernale qui se prête merveilleusement bien à l’esprit de fin d’année. De plus, le thème de la solitude, incarné par le personnage de Del, frappe une corde sensible particulièrement pendant cette période où les valeurs de la famille et du partage sont célébrées. La scène finale offre une clôture parfaite, empreinte de chaleur humaine, qui fait d’« Avions, Trains et Automobiles » une œuvre cinématographique à la fois unique et éternelle.

Accessible en streaming sur Paramount+, ce film continue de conquérir les cœurs année après année, démontrant ainsi sa place de choix au panthéon des classiques de vacances.

Publications similaires