15-21 mars – Affaires chatouilleuses

Actualités > 15-21 mars – Affaires chatouilleuses

Bienvenue! Rejoignez-nous! Asseyez-vous pour un sort. C’est lundi et vous savez quelle heure il est… les sélections TCM sont à nos portes. C’est une autre semaine lourde, alors sans plus tarder, régalez vos yeux de toute la bonté qui frappe le petit écran. Julie (1956) Première alerte montre! Doris Day est une performeuse qui s’est rapidement retrouvée aux prises avec une image bien précise. Aujourd’hui encore, la mémoire du chanteur est toujours confrontée à une bataille difficile, souvent rappelée par le public comme une simple blonde, prude… diable, même vierge star de la musique. Il est donc toujours fascinant de voir Day avoir l’occasion d’étirer ses ailes au-delà de ses parties habituelles. Day joue dans Julie face à Louis Jourdan, Barry Sullivan et Frank Lovejoy dans une intrigue qui sonne décidément non-Doris Day. Le film s’éloigne du territoire musical et entre dans un thriller-ville mélodramatique avec Day en tant que femme essayant d’échapper à un mari violent et jaloux (Jourdan). C’est à un million de kilomètres du «type» habituel joué par Day et Jourdan et en tant que tel, Julie sonne comme une montre puissante et incontournable, en particulier pour les fans des deux interprètes. Julie sera diffusée le 15 mars à 21h30 PST. Love Me or Leave Me (1955) Cette semaine est juteuse pour la programmation de Doris Day et chacun de ces films du lundi soir est un incontournable pour les fans de la talentueuse actrice. Une autre m’a sauté dessus comme une première montre. Day joue dans Love Me or Leave Me dans le rôle de la chanteuse Ruth Etting aux côtés de James Cagney, Cameron Mitchell et Robert Keith. L’histoire est une narration dramatisée de l’ascension d’Etting vers la célébrité. Il y a la célébrité, le showbiz, l’alcool et la mafia. Tous les trucs habituels. Le drame a reçu un nouveau niveau de reconnaissance, plaçant Day sous un tout nouveau projecteur. L’actrice était active dans l’industrie du cinéma depuis un peu plus de cinq ans à ce stade et, bien que ses films précédents aient été récompensés, le plus souvent, c’était dans les catégories musicales. Alors que Day elle-même n’a pas été nominée pour Love Me ou Leave Me, le film a reçu cinq nominations aux Oscars et a remporté le prix de la meilleure écriture. Bien que le film ne soit pas aussi connu que des classiques comme Pillow Talk, Love Me or Leave Me est un choix important de Doris Day alors que son passage en tant que «  Star du mois  » se poursuit. Love Me or Leave Me sera diffusé à 23 h 15 PST le 15 mars. The Last Flight (1931) Première alerte de montre! Le dernier vol est l’un de ces choix sur lesquels je suis tombé en regardant le calendrier, et cela semblait intéressant. Le drame pré-codé présente une distribution impressionnante, comprenant: Richard Barthelmess, David Manners, Johnny Mack Brown et Helen Chandler. L’histoire en est une que nous ne pouvions voir qu’à l’époque pré-code, après qu’un certain nombre de jeunes vétérans de la Première Guerre mondiale errent dans Paris. Nous sommes si éloignés historiquement de la Première Guerre mondiale, donc un complot comme celui-ci est à la fois fascinant et stimulant. En fait, c’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles j’espère continuer mon étude des films pré-codés. La Seconde Guerre mondiale a été un événement tellement global et dramatique qu’il est difficile de se souvenir de ce qui s’est passé quelques années auparavant. Hollywood était en train de changer, l’Amérique était un endroit différent et nous ne pouvons pas nous permettre d’oublier cette histoire importante. Le dernier vol sera diffusé le 16 mars à 10 h 45 PST. Today We Live (1933) Première alerte de montre! Comme je l’ai mentionné la semaine dernière, je travaille actuellement sur la filmographie de Franchot Tone, c’est donc avant tout pourquoi ce film fait le choix. Bien sûr, le casting qui comprend Joan Crawford, Gary Cooper et Robert Young ne fait pas de mal non plus. (En vérité, je suis toujours ravi de voir un pré-père sait le meilleur Robert Young). Today We Live est un autre pré-code de la Première Guerre mondiale. Venant du futur réalisateur légendaire Howard Hawks, le film est un drame romantique qui suit des soldats tombés amoureux de la même fille. Dans un moment de réalité et de film se mélangeant adorablement (pendant un moment au moins), Crawford et Tone se marieraient deux ans plus tard. Today We Live sera diffusé à 15 h 00 PST le 16 mars. Qui a peur de Virginia Woolf? (1966) Que puis-je dire? Ce film. Ce film. J’ai d’abord vérifié Who’s Afraid of Virginia Woolf lors d’une plongée en quarantaine dans toutes les choses Mike Nichols et j’ai été époustouflé. Le drame est un tour de force mettant en vedette Elizabeth Taylor, Richard Burton, George Segal et Sandy Dennis. Étonnamment, Who’s Afraid of Virginia Woolf est le premier réalisateur de Nichols. Je peux à peine comprendre dans ma tête comment le réalisateur de bébé de 35 ans est passé derrière la caméra avec un casting aussi terriblement légendaire et a réussi à ne pas montrer la peur. C’est une merveille. Le film est définitivement un visionnage difficile, mais c’est un festin d’acteur. Taylor et Burton sont à leur meilleur charnu et dramatique et c’est une joie à regarder. Le film suit un jeune professeur et sa femme (Segal et Dennis) qui visitent ses camarades d’université et les choses deviennent… dramatiques. Who’s Afraid of Virginia Woolf est diffusé à 23h15 PST le 16 mars. Little Nellie Kelly (1940) Première alerte de montre! Le simple fait que Judy Garland apparaisse dans Little Nellie Kelly devrait suffire à la plupart pour l’ajouter à leurs listes. Cette coupe plus profonde intervient en 1940 alors que Garland travaillait dur sur la série apparemment interminable de comédies musicales MGM dans laquelle elle a joué avec Mickey Rooney. Bien que Little Nellie Kelly ne soit pas aussi connue que les autres œuvres de Garland à l’époque, de nombreux numéros de musique de ce film sont essentiels… notamment la performance de Garland de «Singing in the Rain». Little Nellie Kelly présente Garland face à George Murphy, Charles Winninger et Douglas McPhail. L’intrigue semble mêler à parts égales la comédie, la romance interdite et la tragédie, suivant Garland et Murphy en tant que jeune couple qui tombe amoureux, malgré les objections de leurs parents. Little Nellie Kelly sera diffusé le 17 mars à 8h30 PST. The Quiet Man (1952) C’est l’un de ces éléments essentiels que j’ai réussi à manquer au fil des ans. Alors, première alerte sur la montre! The Quiet Man est l’un des nombreux couples légendaires entre la star John Wayne et le réalisateur tout aussi légendaire John Ford. Heck, la co-star Maureen O’Hara était également responsable de ces films mémorables. O’Hara a travaillé avec Wayne dans cinq films. The Quiet Man met en vedette Wayne et O’Hara avec un casting de soutien qui comprend Barry Fitzgerald, Ward Bond et Victor McLaglen. L’histoire suit Wayne en tant que boxeur américain qui déménage en Irlande et tombe amoureux d’une «rousse fougueuse». Y en a-t-il un autre? The Quiet Man est diffusé à 17 h 00 PST le 17 mars. Nanook of the North (1922) Dès que j’ai vu Nanook of the North sur ce calendrier, j’ai su que ce travail devait faire la liste. Comme The Jazz Singer la semaine dernière, c’est l’un de ces incontournables de la «Film School 101». C’est aussi un peu rare du point de vue du blindage des câbles. Arrivé en 1922, Nanook of the North est souvent présenté comme un documentaire muet. Maintenant, c’est un peu une simplification excessive, surtout si tôt dans l’industrie. La lecture du film se prête souvent à des discussions compliquées de controverse, de licence artistique et de réalisme mis en scène. Cependant, Nanook of the North est toujours une expérience importante sous forme de film documentaire et, en tant que tel, vaut vraiment la peine d’être surveillé pour les cinéphiles. Nanook of the North est un WatchTCM diffusé pour la plupart, à 3h15 PST le 18 mars. The Chase (1966) C’est un film que j’essaie de regarder depuis un moment depuis que je suis tombé dessus lors d’une lecture légère de Jane Fonda. Heureusement, TCM semble m’avoir donné une ouverture cette semaine. The Chase présente un casting de grande taille, comprenant Marlon Brando, Robert Redford, Jane Fonda, EG Marshall, Angie Dickinson, Miriam Hopkins, Martha Hyer et Robert Duvall (pour n’en nommer que quelques-uns). Le film vient du réalisateur Arthur Penn. Le synopsis est étonnamment petit pour un film avec une distribution aussi puissante. L’intrigue est décrite comme suivant comment l’évasion d’un homme de prison affecte les habitants d’une petite ville du sud. The Chase est diffusé à 18h30 PST le 19 mars. Bad Day at Black Rock (1955) Bad Day at Black Rock est encore un autre géant du genre criminel, avec un casting puissant avec des noms comme Spencer Tracy, Robert Ryan, Anne Francis, Lee Marvin, John Ericson, Ernest Borgnine et Walter Brennan. Si je ne l’ai pas précisé auparavant, je suis une ventouse pour un grand casting de stars et cela correspond certainement à la facture. Et ceux qui me connaissent vraiment sauront que j’ai regardé Honey West pour la première fois plus tôt cette année, et la perspective qu’Anne Francis et John Ericson travaillent ensemble m’étourdit. C’est encore une autre première montre. Bad Day at Black Rock est décrit comme un mélange fascinant de western et de noir, un genre particulièrement puissant pour les cinéastes qui réussissent. La description de l’intrigue (comme The Chase, ci-dessus) laisse les choses extrêmement vagues, racontant un étranger qui arrive dans une petite ville du sud-ouest à la poursuite d’un homme. Où pourrait-il aller d’ici? Les possibilités sont infinies. Bad Day at Black Rock sera diffusé le 20 mars à 10h30 PST. Anatomie d’un meurtre (1959) L’anatomie d’un meurtre est l’un de ces classiques qui parvient à rester juste sous le radar. Cela étant dit, c’est encore une autre première montre pour vous vraiment. Le long métrage poursuit le puissant bloc criminel qui comprend le dernier film de cette liste et suit le procès de l’homme qui aurait assassiné le violeur de sa femme. Le film présente un casting qui comprend Jimmy Stewart, Lee Remick, Ben Gazzara, Arthur O’Connell, Eve Arden, George C. Scott, Murray Hamilton et Orson Bean (encore une fois, pour n’en nommer que quelques-uns). Le film réalisé par Otto Preminger a reçu sept nominations aux Oscars, dont celui du meilleur film. Malheureusement, sa compétition cette année-là était le plus que redoutable Ben-Hur. Anatomy of a Murder est diffusé à 14 h 00 PST le 20 mars. The Caine Mutiny (1954) Je suis venu par The Caine Mutiny d’une manière étrange… à l’envers, je suppose. Juste l’impression Humphrey Bogart de Google Rich Little tirée de ce film. J’ai vu Little faire ce monologue plus de fois que je ne peux le compter, mais il m’a fallu encore quelques années avant de voir enfin le film. Et j’avoue que je n’ai pas été déçu. Le Caine Mutiny met en vedette Bogart, Van Johnson, Fred MacMurray, Robert Francis et José Ferrer dans une histoire suivant l’équipage d’un croiseur de la marine pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils se retrouvent en difficulté lorsque leur ancien capitaine est remplacé par un homme (Bogart) qui semble se débattre avec sa santé mentale. Comment les marins réagiront-ils lorsque leur vie sera entre les mains d’un skipper en qui ils n’ont tout simplement pas confiance? The Caine Mutiny est diffusé le 21 mars à 12h30 PST. Mon année préférée (1982) Mon année préférée est l’un de nos nouveaux choix sur la liste. N’ayez crainte cependant. Le film met en vedette Peter O’Toole, Mark Linn-Baker, Bill Macy et Lainie Kazan. L’histoire se déroule dans les premiers jours de la télévision et suit un jeune écrivain dans une série télévisée semblable à Sid Cesar (Linn-Baker). Il est aux anges lorsqu’un acteur populaire, semblable à Errol Flynn (O’Toole) accepte d’apparaître dans la série. Cependant, l’homme ressemble à Errol Flynn et c’est dans les années 1950… vous savez ce qu’ils disent, ne rencontrez jamais vos idoles. Le drame d’époque est un examen simple et idéaliste du début des années 1950. Il puise dans un beau sentiment de nostalgie de la période et c’est un excellent choix pour le visionnement TCM. Le film est coupable d’avoir trop simplifié certains éléments de l’histoire (à savoir le rôle des femmes); cependant, c’est un film amusant, en particulier pour les fans de l’époque. Mon année préférée sera diffusée le 21 mars à 15 h 00 PST. # Voici une ventilation de la semaine telle que je la vois: Monday présente une sélection de films fantastiques de contes de fées avant de passer à la troisième nuit de la programmation de «  Star of the Month  » de Doris Day. Mardi voit le réseau tourner les projecteurs sur les pré-codes de la Première Guerre mondiale avant de se concentrer sur Elizabeth Taylor et Roddy McDowell pour le long métrage «  Grandir à l’écran  ». Mercredi place les films sur le thème irlandais dans un marathon d’une journée. Joyeuse Saint Patrick! Jeudi, le TCM met en lumière des films sur la neige et la nature avant que la série «Reframing» ne se poursuive dans la soirée. Betty Compson reçoit un hommage dans la journée vendredi. Le samedi soir propose un marathon de films sur le «printemps». Dans l’ensemble, il y a beaucoup de variété au programme cette semaine! Des comédies musicales aux drames enivrants, aux classiques de studio et aux pré-codes. Je parie qu’il y en a pour tous les goûts, alors plongez-vous et bonne visite!

★★★★★

A lire également