10 films de Will Smith que les critiques n'ont pas aimés, mais que le public a aimé

10 films de Will Smith que les critiques n’ont pas aimés, mais que le public a aimé


L’odyssée tragique d’Howard Inlet

En s’immergeant dans l’univers publicitaire, Howard Inlet, protagoniste du film « Collateral Damage », traverse une période d’introspection intense suite à une perte dévastatrice. Se retrouvant confronté à des notions abstraites telles que l’amour, le temps et la mort, il nous transporte à travers une exploration poignante du chagrin et des liens interpersonnels. Malgré des avis partagés, fluctuant entre des critiques sévères et des louanges pour la performance émotive de l’acteur principal ainsi que celle d’un casting stellaire incluant Edward Norton, Keira Knightley et Helen Mirren, le film attire l’attention par sa capacité à toucher les cordes sensibles de son audience. Finalement, il atteint une renommée respectable avec des recettes globales de 88 millions de dollars.

Le monde fantastique et controversé de « Bright » en 2017

« Bright », ce film de fantasy contemporain, nous fait plonger dans une réalité où l’humanité côtoie des êtres surnaturels. Suivant Daryl Ward, interprété par Will Smith, le premier policier humain à faire équipe avec un orc, le film s’engage sur un chemin audacieux mêlant des enjeux sociaux à des éléments fantastiques. Alors que l’originalité de l’univers et la créativité narrative sont applaudies, le film subit des critiques pour ses aspects maladroits et sa réalisation par moments chaotique. Si les experts semblent divisés, affichant une réception tiède sur Rotten Tomatoes, les spectateurs quant à eux lui attribuent un succès notable, positionnant « Bright » comme un hit sur la plateforme Netflix dès sa sortie.

« Aladdin » : Nouvelle incarnation d’un Génie inoubliable

L’adaptation en prise de vue réelle du classique animé « Aladdin », portée par la performance de Will Smith dans le rôle culte du Génie, a véritablement ébranlé le box-office avec des recettes dépassant le milliard de dollars. Mélange coloré de nostalgie et d’innovation, ce film a donné lieu à des ressentis contradictoires de la part des critiques, oscillant entre admiration pour le faste visuel et scepticisme face à la comparaison inévitable avec l’original. Cela dit, Will Smith reçoit des acclamations pour son interprétation fraîche du Génie, donnant au classique un souffle nouveau malgré le débat sur l’utilisation de CGI et l’ombre de Robin Williams. L’accueil chaleureux du public, lui, suggère une réussite dans cette entreprise moderne d’un conte intemporel.

Le dilemme cloné d’Henry Brogan dans « Gemini Man »

Dans « Gemini Man », Will Smith nous offre une prestation à double tranchant en incarnant Henry Brogan, un assassin vieillissant confronté à son propre clone plus jeune. Ces affrontements internes, miroirs d’un conflit identitaire, n’ont malheureusement pas suffi à convertir les critiques à l’éloge, ces derniers reprochant un scénario insuffisant et l’emploi hésitant des effets spéciaux. Le film a beau avoir connu une certaine popularité sur Netflix, il a lutté pour atteindre la barrière de la rentabilité avec des recettes de 173 millions de dollars. Malgré ses déficits narratifs, Smith parvient à capturer le public grâce à une interprétation habile des deux rôles, prouvant une fois de plus sa capacité à relever des défis d’ordre artistique et technologique au coeur de l’industrie cinématographique.

Publications similaires