Critique « Let Us Live » – ​​Maureen O’Sullivan (L’été sous les étoiles #8)

Actualités > Critique « Let Us Live » – ​​Maureen O’Sullivan (L’été sous les étoiles #8)

Depuis que j’ai pris tellement de retard dans mes visionnages et mes critiques pour ce défi, j’ai pensé écrire sur un film que j’ai déjà vu cette année, mais qui s’inscrit toujours dans le programme du film.

Pensées sur Maureen :

Je ne l’ai vue que dans ce film, The Thin Man, et apparemment elle était dans Peggy Sue Got Married. Je n’ai pas vraiment d’opinion sur elle en tant qu’actrice de toute façon, mais elle ne s’est pas vraiment démarquée dans aucun des films que j’ai vus.

Horaire des films TCM :

  • Âmes des gratte-ciel
  • L’évêque se comporte mal
  • Femme recherchée
  • La Diable-Poupée
  • La voix de Bugle Ann
  • Entre deux femmes
  • Ma chère Mlle Aldrich
  • Tiens ce baiser
  • Laissez-nous vivre
  • Tarzan, l’homme singe
  • Tarzan et sa compagne
  • La grande horloge
  • Hannah et ses soeurs
  • Jamais trop tard

Critique cinématographique:

Le chauffeur de taxi Brick Tennant (Henry Fonda) est faussement accusé d’un crime terrible et injustement condamné à mort. Sa petite amie, Mary (Maureen O’Sullivan) essaie de l’aider à se libérer.

Il s’agit d’un très court métrage qui a encore du punch et parvient à se séparer du tarif standard du film B noir avec ses excellentes performances. J’adore Henry Fonda et il est tout simplement merveilleux dans ce domaine, en plus lui et O’Sullivan ont une chimie naturelle.

En ce qui concerne l’intrigue, le film n’est pas trop différent de la majorité des films réalisés à cette époque. Mais il critique le système judiciaire américain et remet en question la peine de mort, qui est un gros problème pour 1939, et le fait relativement bien.

O’Sullivan est au cœur du film, continuant à se battre pour la liberté de Brick même lorsque cela s’avère très difficile. Elle peut être un peu trop dramatique, ce qui m’a également posé problème en ce qui concerne sa performance dans The Thin Man.

Le film a souffert d’énormes coupes budgétaires et de contrecoups de la part des studios, ce qui l’a vraiment fait souffrir en termes de type de commentaires qu’ils pouvaient faire et jusqu’où ils pouvaient aller en repoussant les limites.

Cela étant dit, pour combien de recul a été mis sur la production et la période au cours de laquelle elle a été réalisée, Let Us Live a encore des choses importantes à dire et résiste bien à l’heure actuelle.

La cinématographie et la réalisation sont nettes et originales, et plongent le spectateur dans le monde noir et dur dans lequel se déroule le film. L’absence de fin heureuse le rend plus réaliste, même s’il est triste de voir ce qui arrive aux personnages à la fin.

Sans doute, c’est trop similaire à You Only Live Once (mon film Fonda préféré) mais je pense que c’est un bon partenaire ; une sorte de version alternative du film. J’aime plus les performances précédentes de Fonda parce qu’il a choisi des rôles si complexes et les a joués avec nuance. Même dans ce film, on n’est pas totalement convaincu qu’il est innocent, ce qui est un angle très intéressant pour aborder le personnage.

Même si j’ai vu ce film il y a quelques mois, il m’a toujours marqué.

Superlatifs :

  • Scène préférée : Je ne trouve rien sur YouTube 🙁
  • Personnage préféré : Mary Roberts
  • Performance d’O’Sullivan: Elle était bonne et crédible, et c’était agréable de voir un personnage féminin fort qui essayait de faire avancer les choses. Elle était parfois un peu mélodramatique, mais dans l’ensemble, je lui donnerais une note de 3,5/5.
  • Est-ce que je recommanderais? Si vous aimez généralement les films de série B noirs/Henry Fonda/Maureen O’Sullivan/critiques de la justice américaine, alors oui. Sinon, je sauterais.

Note globale :

⭐⭐⭐

Note : 3 sur 5.

★★★★★

A lire également