Comment se déroule le recyclage des voitures de cascade des productions cinématographiques ?
|

Comment se déroule le recyclage des voitures de cascade des productions cinématographiques ?

Actualités > Comment se déroule le recyclage des voitures de cascade des productions cinématographiques ?

Chaque année, les scènes de cascade de certaines réalisations cinématographiques produisent des centaines de voitures-épaves. Ces épaves sont-elles laissées pour compte ? Comment ces dernières sont-elles traitées ou recyclées ? Cet article vous propose de découvrir plus en détail le processus de recyclage des VHU.

La collecte et l’enlèvement des épaves

Dans la pratique, ces voitures subissent le même traitement que les voitures hors d’usage (VHU). Les centres VHU sont les organismes compétents pour effectuer le recyclage des épaves. Avant l’acheminement de ces dernières, il est réalisé en amont les opérations d’enlèvement des épaves. Ceci permet au centre VHU de collecter les épaves qui seront traitées pour le recyclage.

L’enlèvement des voitures-épaves est spécialement l’apanage des épavistes. En effet, ce sont des personnes qualifiées pour leur dextérité à effectuer l’enlèvement des épaves en toute sécurité. Avec leur connaissance et leur compétence, ils sont capables de réaliser l’enlèvement des véhicules issus des scènes de cascade des productions cinématographiques.

Dans le département de l’Essonne, il existe un epaviste gratuit 91 qui s’occupe de l’enlèvement des épaves dans cette région de la France. Avec cet expert, les opérations d’enlèvement d’épaves sont réalisées dans le respect de la réglementation en vigueur.

Toutefois, l’enlèvement de l’épave est subordonné à la présentation de certains documents importants comme la carte grise de la voiture-épave, du certificat de non-gage (datant de moins de 15 jours), du formulaire de cession, etc.

La dépollution des voitures hors d’usage

Considérées comme des VHU, ces voitures de cascade sont enlevées par les épavistes et acheminées vers les centres VHU. C’est l’une des raisons pour lesquelles, il est préférable de faire appel à un professionnel en enlèvement épave gratuit 77 si vous êtes à Paris.

Une fois sur place, ces derniers subissent des traitements divers dans le processus de recyclage. Dans les centres VHU, les voitures-épaves sont stockées sur des dalles étanches avec un système performant de traitement et de récupération des eaux usées.

Ce qui permet de garantir la préservation de l’environnement. La première étape de la dépollution de la voiture consiste à la mettre en sécurité et la débarrasser de tous les polluants. La mise en sécurité est un processus par lequel le système d’airbag est neutralisé de même que le système électrique.

Ensuite, les fluides (huile à moteur, carburant, liquide de frein et de refroidissement, acide, liquide frigorigène, etc.) sont extraits de la voiture-épave. Vu la nocivité de ces produits pour l’environnement, cette opération de dépollution est réalisée dans des espaces spécialement conçus et dans le respect des règles en vigueur.

Après la dépollution, les pièces en bon état et réutilisables sont envoyées dans des filières de recyclage. Il s’agit essentiellement des pneus, des pare-chocs, des pots catalytiques, de la verrerie, etc. Le reste de l’épave est envoyé dans un broyeur ou vendu.

Le broyage de l’épave

C’est une opération qui permet de réduire l’épave dépolluée en des milliers de morceaux. Les différents métaux obtenus (métaux ferreux et non ferreux) à la fin de cette phase sont valorisés en métallurgie ou en sidérurgie.

Il s’agit là du processus de recyclage des épaves issues des productions cinématographiques.

★★★★★

A lire également