Russell Crowe terrifie dans Brutal Thriller

Russell Crowe incarne le personnage le plus terrifiant de son illustre carrière. Déséquilibré fait exploser l'acteur oscarisé avec une rage amère et une violence sadique. Il brutalise une femme innocente, sa famille et ses amis après un accident de la route. C'est un scénario cauchemardesque d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Où un étranger au hasard attaque sans pitié et sans cause. Déséquilibré est un thriller pulpaire qui augmentera certainement votre tension artérielle.

Par une nuit sombre et orageuse, un homme troublé (Russel Crowe) est assis dans sa camionnette devant une maison de banlieue. Il attrape un marteau et se dirige vers la porte d'entrée. Le lendemain, dans une autre partie de la ville, Rachel Hunter (Caren Pistorius) se lève tard pour le travail. Elle se précipite pour se préparer; à la grande consternation de son fils anxieux, Kyle (Gabriel Bateman). Il n'aime pas conduire sur l'autoroute.

CONNEXES: Russell Crowe se déchaîne dans un nouveau PSA exhortant les cinéphiles à visiter les cinémas

Rachel se précipite dans la circulation alors qu'elle court pour amener Kyle à l'école. Elle klaxonne à la camionnette devant elle quand elle ne bouge pas pour le feu vert. Rachel roule, mais s'arrête à nouveau. Le chauffeur de la camionnette traîne à ses côtés et Kyle. Il demande des excuses pour son comportement impoli. Elle l'ignore au début, mais il persiste avec colère. Rachel émet un bref "désolé" avant de se mettre en route. Elle dépose Kyle, mais remarque le camion dans son rétroviseur. Elle est suivie. Rachel a suscité la colère d'un dangereux psychopathe. Tout le monde qu'elle aime devient la cible de sa vengeance.

Déséquilibré se met rapidement à ses affaires sanglantes. L'étranger devient une force de carnage apparemment imparable. Il n'y a pas besoin d'un volume d'exposition ou de développement de personnage. Il a complètement craqué. La seule justification qui reste dans sa vie est de détruire celle de Rachel. C'est un cas de rage au volant, allumé en feu, puis aspergé d'essence. La mort vient comme un traumatisme contondant, à la pointe d'une lame, et des coups de poing. Réalisateur Derrick Borte (Les Jones, American Dreamer) ne tire aucun coup de poing pour le style.

Russell Crowe transforme sa présence dominante à l'écran en pure haine misogyne. Le personnage blâme les femmes pour sa chute. Rachel est l'incarnation de ses échecs. Déséquilibré raconte une histoire extrême, mais trop courante dans la société. Ex-maris, petits amis, la récente flambée des Incels méprisables, la violence envers les femmes et les enfants n'est pas une exception. Crowe met un visage laid sur cette colère. Il prend ce qui aurait pu être un rôle de film B et lui insuffle un réalisme effrayant.

Déséquilibré doit être vu avec une suspension massive d'incrédulité. L'application de la loi est essentiellement inutile. Rachel prend plusieurs décisions douteuses en fuite. Quiconque essaie de l'aider rencontre un destin horrible. Ne réfléchissez pas trop aux réactions des personnages ou vous ruinerez les frayeurs. Déséquilibré a été largement plébiscité sur les marchés européens et australiens. Ce sera la première grande sortie en salles américaines depuis le début de la pandémie de coronavirus. J'espère sincèrement que le public pourra profiter du film en toute sécurité. C'est un doozy, et vaut vraiment le détour au cinéma. Déséquilibré est une production d'Ingenious Media. Il sortira le 21 août chez Solstice Studios.

Sujets: Unhinged

Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de Movieweb.

Julian Roman chez Movieweb

Vous pourriez également aimer...