Kiss Me Deadly (1955) – Affaires chatouilleuses

J'ai vu récemment Embrasse-moi mortellement sur Criterion et envisagé de l'acheter, invisible car j'aime tout Criterion. Malheureusement, je n’avais pas l’argent nécessaire et j’ai décidé de le regarder simplement via TCM. Alors que je suis un grand fan de film noir, j'ai été laissé un peu froid par la version de Robert Aldrich sur Mike Hammer de Mickey Spillane dans Embrasse-moi mortellement. Le film joue à peu près sur toutes les conventions du livre de jeu du film noir au point que cela ressemble à une caricature. Peut-être ai-je perdu quelque chose en n’ayant jamais lu le personnage de Spillane’s Hammer auparavant (je sais, je sais!), Mais je n’ai simplement pas vu cela comme quelque chose de spécial… certainement pas mieux que des œuvres comme Le faucon maltais ou Double indemnité.

Mike Hammer (Ralph Meeker) est un détective privé qui, en conduisant une nuit, voit une femme (Cloris Leachman) dans rien d'autre qu'un trench-coat implorant de l'aide. Il la récupère mais est rapidement arrêté par des voyous qui tuent la femme et laissent Hammer pour mort. Quand Hammer arrive, il part en mission pour déterminer qui voulait la mort de la belle femme et qui essaie de le tuer également.

Je suis fan de mystères classiques, de films noirs, etc. Embrasse-moi mortellement ouvre le playbook et en prend tous les points. Il y a le détective coriace qui essaie de résoudre un mystère rempli de belles femmes, de femmes fatales et d'une conclusion passionnante qui a des implications bien plus grandes. Mike Hammer est le détective par excellence et Meeker le joue bourru, très sexuel et plus que disposé à tuer un homme au lieu de le retenir pour l'interroger. Les femmes se jettent constamment sur Mike et vous pouvez dire que c'est un personnage prêt à donner un coup de poing à un homme ou à une femme. Meeker n'est pas le personnage principal typique, mais il joue Hammer comme intimidant et suffisamment menaçant.

Mon manque d’enthousiasme pour ce film réside dans le nombre de films noirs que j’ai vus. Les romans de Spillane ont à peu près cimenté les tropes du film noir, alors j'ai passé beaucoup de temps à rire de la façon dont le film était cliché. Il y a des moments de dialogue bizarre qui ont semblé arrachés à un roman bon marché comme Mike's Girl Friday Velda (Maxine Cooper) disant à Mike de ne pas se pencher par la fenêtre, "quelqu'un pourrait vous envoyer un baiser." Quelle? Ça puait juste le cliché que je roulais des yeux. Le point culminant de l'histoire était assez ridicule, impliquant également une mallette et un type d'engin nucléaire. Ayant vu les effets de l’énergie nucléaire à notre époque, il est risible de voir un engin nucléaire se déclencher et simplement détruire une maison… ce n’est pas juste.

je sais Embrasse-moi mortellement est un classique, mais si vous connaissez bien le film noir, cela peut sembler banal et un peu ennuyeux. Je pense que j'apprécierais davantage les romans.

Classe: C

Vous pourriez également aimer...