Catégories
Art & Cinéma

Josh Boone parle de ses tentatives précédentes de la série Stand

Exclusif: Josh Boone parle de sa série The Stand et de ses tentatives précédentes

Exclusif: Josh Boone parle de sa série The Stand et de ses tentatives précédentes

En discutant avec le scénariste / réalisateur pour la finale tant attendue X Men film de franchise Les nouveaux mutants, ComingSoon.net a invité Josh Boone à parler de son travail sur la prochaine mini-série de Stephen King Le stand, y compris ses tentatives précédentes et celles d’autres cinéastes d’adapter le roman emblématique pour la deuxième fois.

CONNEXES: Exclusif: Dane DeHaan taquine l'histoire de Lisey de la série Stephen King!

Boone, qui a réalisé les premier et dernier épisodes de la prochaine mini-série, développe le projet depuis près de sept ans, prévoyant à l'origine une adaptation en quatre films du roman de King de 1978 avant de changer de vitesse avec CBS All Access pour la série de neuf épisodes.

«J'ai amené une grande partie du casting avec moi, mais je me suis principalement concentré sur le premier et le dernier et sur toutes les personnes avec lesquelles j'ai travaillé, comme Knate Lee, qui a co-écrit Nouveaux mutants avec moi », expliqua Boone. «Notre partenaire de production Jill et Owen King, ils ont traité une grande partie du reste, mais c'était un accord de plusieurs années comme celui-ci, où il a fallu six ou sept ans pour le faire passer d'un bout à l'autre.»

Cette longue période de développement du projet a permis à Boone de mettre la main sur les scripts des tentatives précédentes d'adaptation du roman, étant donné que CBS avait acheté les droits du roman à Warner Bros.et avec eux les scripts, y compris George A. Romero des années 80 qui mourrait dans l'enfer du développement, ainsi que les ébauches de Scott Cooper et Ben Affleck, les deux abandonnant en raison de différences créatives.

«Lire le brouillon de Scott Cooper était génial, c’est très différent du livre mais c’est très cool et c’est très Scott Cooper», a décrit Boone. «Il y avait d’autres brouillons, comme les brouillons d’Affleck, je ne pense pas qu’il en était l’auteur, mais je sais qu’il était impliqué dans les brouillons. J'ai lu des trucs comme ça, j'ai toujours voulu lire la version de George A. Romero, j'en ai vu des storyboards, ses storyboards Lincoln Tunnel. L'une des meilleures choses que nous ayons eu, c'est que quelqu'un qui a travaillé avec Peter pendant des années est notre premier AD, Nick Mastandrea, qui a travaillé sur tous les films de George A. Romero, tous les premiers films de Pittsburgh et dans les années 80. Il était comme la royauté de l'horreur, donc j'ai eu autant de gars que je pouvais quand ils ont fait de vrais films avec des effets pratiques.

Cliquez ici pour récupérer une copie du roman original!

En examinant le dixième et dernier épisode de la série, Boone a révélé que King avait fourni à la série une coda non incluse auparavant dans le roman et a taquiné ce à quoi les téléspectateurs peuvent s'attendre dans l'expansion du matériel source de 823 pages.

«King nous a écrit une jolie coda, qui est en quelque sorte l’histoire qu’il voulait raconter depuis longtemps et qui se déroule immédiatement Le stand cela fournit une résolution supplémentaire pour Franny, qui n'est en quelque sorte pas impliquée dans l'apogée du livre, que je pensais vraiment, vraiment brillant et un scénario profondément émouvant », a révélé Boone avec enthousiasme. «J'étais tellement ému de pouvoir y arriver.»

CONNEXES: Joe Hill et Stephen King's Throttle obtiennent une adaptation des fonctionnalités chez HBO Max

L'adaptation en série de neuf épisodes du roman de Stephen King des écrivains Boone et Ben Cavell (L'équipe SEAL), révèle que c'est ainsi que le monde se termine: avec une nanoseconde d'erreur informatique dans un laboratoire du ministère de la Défense et un million de contacts occasionnels qui forment les maillons d'une chaîne de lettre de mort. Et voici le sombre nouveau monde du lendemain, un monde dépouillé de ses institutions et vidé de 99% de sa population. Un monde dans lequel une poignée de survivants paniqués choisissent leur camp – ou sont choisis. Un monde dans lequel le bien repose sur les frêles épaules de la mère Abigail, âgée de 108 ans – et les pires cauchemars du mal s'incarnent dans un homme au sourire mortel et aux pouvoirs indescriptibles: Randall Flagg, l'homme noir.

Le stand mettra en vedette un casting étoilé qui comprend James Marsden (Westworld) en tant que Stu Redman, Amber Heard (Aquaman) comme Nadine Cross, Alexander Skarsgård (Gros petits mensonges) en tant que Randall Flagg, Greg Kinnear (Aussi bon que possible) comme Glen Bateman, Whoopi Goldberg (Personne n'est dupe) en tant que Mother Abigail, Odessa Young (Nation d'assassinat) comme Frannie Goldsmith, Nat Wolff (Villes de papier) comme Lloyd Henreid, Henry Zaga (Les nouveaux mutants) en tant que Nick Andros, Jovan Adepo (Suzerain) comme Larry Underwood, Owen Teague (IL) comme Harold Lauder, Brad William Henke (Orange est le nouveau noir) en tant que Tom Cullen, Daniel Sunjata (Sauve moi) comme Cobb, un nouveau personnage, Katherine McNamara (La Flèche) en tant que Julie Lawry, Eion Bailey (Bande de frères) comme Teddy Weizak, Hamish Linklater (Légion) en tant que Dr.Ellis et Heather Graham (La gueule de bois) comme Rita Blakemoor.

King a écrit le dixième et dernier épisode de la série, qui comprendrait une nouvelle «coda» à l’histoire qui ne faisait pas partie du roman de l’auteur. Boone dirigera également la série pour CBS Television Studios. Boone, Roy Lee, Jimmy Miller, Richard P. Rubinstein et Cavell seront les producteurs exécutifs. Will Weiske et Miri Yoon co-produiront avec Owen King en tant que producteur.

(Crédit photo: Matthew Simmons / Getty Images pour SBIFF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *