Catégories
Art & Cinéma

Examen suivi

Évaluation:

7,5 / 10

Jeter:

Matthew Solomon comme DropTheMike

John Savage comme Wallace Fleischer

Sam Valentine comme Danni

Tim Drier comme Chris

Kelsey Griswold comme Jess

Christopher Martin comme gardien de sécurité

Réalisé par Antoine Le; Écrit par Todd Klick

Examen suivi:

Cela fait quelques années que le genre d'horreur des images trouvées a vu un effort de qualité dans Adam Wingard Blair Witch rebootquel, le sous-genre entier étant effectivement remplacé par le format Screenlife Sans ami franchise rendue populaire. Ce nouveau genre est toujours un plaisir et n'avait pas encore trouvé un moyen de fusionner les deux formats avec Antoine Le Suivi, qui se révèle être une affaire passionnante et effrayante, quoique un peu familière, avec des commentaires sociaux décents.

Lorsque l'aspirant influenceur des médias sociaux «DropTheMike» se voit offrir un parrainage lucratif pour développer sa chaîne, il est rejoint par son équipe vidéo lors d'une visite dans l'un des hôtels les plus hantés d'Amérique, où il offrira à son public une horrible nuit de sensations fortes- à la recherche de goûts qu'ils n'ont jamais vus auparavant. Ce qui commence comme un défi d'enquête amusant, y compris le tristement célèbre rituel des ascenseurs, descend rapidement dans un enfer personnel de vrai mal, posant la question opportune: jusqu'où iriez-vous pour poursuivre la célébrité sur Internet?

Le concept d'un groupe de jeunes adultes affamés de gloire avec des caméras pénétrant dans une zone véritablement hantée n'est certainement pas nouveau, remontant au premier Blair Witch filmer et même être revitalisé brièvement avec l'expert Rencontres graves, une parodie d'un certain nombre de séries de réalité sur la chasse aux fantômes diffusées au moment de la sortie du film, mais un peu comme l'effort obsédant des Vicious Brothers, Suivi trouve un engouement médiatique et le cible principalement efficacement: les influenceurs des médias sociaux.

De nos jours, trop de gens sont prêts à mettre leur vie en danger et leur moralité au vent dans le but de devenir viral sur les plateformes de médias sociaux et ils ont été la cible de critiques dans de nombreux films et séries au fil des ans, mais il y a quelque chose sur les tentatives de ce film qui se sent un peu plus authentique que les efforts passés. Des styles de l'histoire en tant que vlogs quotidiens dans l'enquête de DropTheMike remplie de graphismes kitsch à l'écran et de montage, en évitant aux personnages d'avertissements clairs et nets de personnes informées, cela semble plus élevé qu'un typique «les adolescents n'écoutent pas une histoire effrayante» parce que c'est quelque chose que nous voyons tout le temps sur Internet, notamment avec certains YouTubers suédois et américains qui feront tout pour apaiser leurs fans, même si cela rend furieux le reste du monde.

Cela dit, ce joli commentaire social est malheureusement là où la plupart des points d'originalité de son histoire s'arrêtent, car le reste de la procédure du film semble trop familier aux films mentionnés dans les paragraphes précédents et devient également un peu trop compliqué par les derniers instants du film. Recréant des rituels bien qu'il soit déconseillé de le faire et suivant aveuglément le chef de groupe jusqu'à ce que la tragédie frappe, le film suit sa formule d'enquête de maison hantée jusqu'au tee-shirt qui se traduit par de nombreuses peurs amusantes mais se traduit par des sentiments de prévisibilité.

Les craintes elles-mêmes sont pour la plupart efficaces, utilisant de manière experte les caméras portables et les écrans d'ordinateur pour aider à créer la tension dans chaque scène tout en laissant suffisamment de vues elles-mêmes à l'imagination du public pour créer autant de terreur psychologique qu'un saut de peur. . De nombreux visuels, à la fois pratiques et générés par ordinateur, se révèlent plutôt effrayants et un bel hommage aux classiques du passé de l'horreur, y compris le hochement de tête démoniaque rendu célèbre par L'échelle de Jacob, qui arrive dans l'un des moments les plus troublants du film.

Les performances dans le film sont relativement fortes et crédibles, ce qui aide à garder le film à la terre, à savoir Matthew Solomon dans DropTheMike. Chaque leader d'un groupe d'enquêteurs paranormaux doit avoir un bon équilibre entre la sympathie et la méchanceté pour que le public veuille s'enraciner contre eux, et bien qu'il se penche davantage sur ce dernier que sur le premier, Solomon donne vie à son vlogger d'une manière solide qui fait de lui une piste suffisamment convaincante pour aider à conduire l'histoire.

Suivi peut ne pas être l'affaire la plus originale dans ses genres respectifs, et cela peut être un peu au niveau de la surface avec son exploration des problèmes de sans-abri à Los Angeles, mais grâce à un mélange unique de Screenlife et de formats de métrage trouvés, une belle critique de la dangers des médias sociaux et quelques peurs efficaces, cela se révèle être une sortie très amusante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *