Catégories
Art & Cinéma

Critique des monstres du lac Michigan: une émeute de rire vertigineuse et scandaleuse!

Évaluation:

8,5 / 10

Jeter:

Ryland Tews en tant que Captain Seafield

PB = PB || {};
PB.gptStandAlone = PB.gptStandAlone || {};
PB.gptAutoRefresh = PB.gptAutoRefresh || {'gptAds' :(), 'gptStandAlone' :()};
amiralCookie = readAdmiralCookie ();

googletag.cmd.push (fonction () {
var standAloneSizeMapping = googletag.sizeMapping (). addSize ((0, 0), ((300, 250))). addSize ((750, 0), ()). addSize ((980, 0), ()). construire(); PB.gptStandAlone ('pb_prebidjs_300x250_a_1597189264') = googletag.defineSlot ('/ 4403 / cr / comingsoon / ros', ((300, 250)), 'pb_prebidjs_300x250_a_1597189264')
.defineSizeMapping (standAloneSizeMapping) .addService (googletag.pubads ())
.setTargeting ('pos', 'A'). setTargeting ('content_detail', '0'). setTargeting ('kw', 'in-article-mobile'). setTargeting ('coppa', '0'). setTargeting ('site', 'comingsoon');
googletag.enableServices ();
googletag.display ('pb_prebidjs_300x250_a_1597189264');

if (amiralCookie === null || amiralCookie ('val') === 'false') {
googletag.pubads (). refresh ((PB.gptStandAlone ('pb_prebidjs_300x250_a_1597189264')));
}

});

PB = PB || {};
PB.gptStandAlone = PB.gptStandAlone || {};
PB.gptAutoRefresh = PB.gptAutoRefresh || {'gptAds' :(), 'gptStandAlone' :()};
amiralCookie = readAdmiralCookie ();

googletag.cmd.push (fonction () {
var standAloneSizeMapping = googletag.sizeMapping (). addSize ((0, 0), ()). addSize ((750, 0), ((300, 250))). addSize ((980, 0), ((300, 250))). Build (); PB.gptStandAlone ('ros_300x250_p_slot4_1597189264') = googletag.defineSlot ('/ 4403 / cr / comingsoon / ros', ((300, 250)), 'ros_300x250_p_slot4_1597189264')
.defineSizeMapping (standAloneSizeMapping) .addService (googletag.pubads ())
.setTargeting ('pos', 'P'). setTargeting ('content_detail', '0'). setTargeting ('kw', 'in-article'). setTargeting ('coppa', '0'). setTargeting (' site ',' comingsoon ');
googletag.enableServices ();
googletag.display ('ros_300x250_p_slot4_1597189264');

if (amiralCookie === null || amiralCookie ('val') === 'false') {
googletag.pubads (). refresh ((PB.gptStandAlone ('ros_300x250_p_slot4_1597189264')));
}

});

Erick West comme Sean Shaughnessy

Beula Peters comme Nedge Pepsi

Daniel Long comme Dick Flynn

Wayne Tews comme Ashcroft

PB = PB || {};
PB.gptStandAlone = PB.gptStandAlone || {};
PB.gptAutoRefresh = PB.gptAutoRefresh || {'gptAds' :(), 'gptStandAlone' :()};
amiralCookie = readAdmiralCookie ();

googletag.cmd.push (fonction () {
var standAloneSizeMapping = googletag.sizeMapping (). addSize ((0, 0), ((300, 250))). addSize ((750, 0), ()). addSize ((980, 0), ()). construire(); PB.gptStandAlone ('pb_prebidjs_300x250_c_1597189264') = googletag.defineSlot ('/ 4403 / cr / comingsoon / ros', ((300, 250)), 'pb_prebidjs_300x250_c_1597189264')
.defineSizeMapping (standAloneSizeMapping) .addService (googletag.pubads ())
.setTargeting ('pos', 'C'). setTargeting ('content_detail', '0'). setTargeting ('kw', 'in-article-mobile'). setTargeting ('coppa', '0'). setTargeting ('site', 'comingsoon');
googletag.enableServices ();
googletag.display ('pb_prebidjs_300x250_c_1597189264');

if (amiralCookie === null || amiralCookie ('val') === 'false') {
googletag.pubads (). refresh ((PB.gptStandAlone ('pb_prebidjs_300x250_c_1597189264')));
}

});

Écrit et réalisé par Ryland Brickson Cole Tews

Examen des monstres du lac Michigan:

Le genre aquatique a longtemps été le foyer des genres d'horreur et de swashbuckling avec tout, de Mâchoires à pirates des Caraïbes au chef-d'œuvre récent de Robert Eggers Le phare, mais de temps en temps, nous nous retrouvons traités à une affaire plus comique, que ce soit Bob l'éponge Carré ou The Life Aquatic avec Steve Zissou. Le dernier exercice de comédie océanique, Monstre du lac Michigan, peut ne pas se prendre aussi au sérieux que celui de Wes Anderson Vie aquatique ou aller tout aussi caricatural que la franchise cinématographique de la série animée de longue date de Nickelodeon, mais cela ressemble à une belle fusion des deux qui se traduit par une course folle.

L'excentrique capitaine Seafield engage une équipe de spécialistes pour l'aider à se venger de la créature qui a tué son père. Après plusieurs tentatives infructueuses, Seafield est obligé de prendre les choses en mains ivres. Ce qui a commencé comme un simple cas d'homme contre bête plonge bientôt dans un terrier de lapin d'inconnues mystérieuses et de hijinks lovecraftiens.

Tourné en noir et blanc, le film ressemble au monde farfelu du bas de bikini créé par Stephen Hillenburg tout en se sentant très rappelant le royaume surréaliste et fantastique des effets pratiques mis au point par Georges Méliès aux débuts du cinéma. et cela s'avère être le plus gros tirage du film et aussi son plus gros défaut. Des nombreux angles hollandais à la vitesse de tir rapide du montage dans chaque scène, il maintient certainement le rythme du film en mouvement de manière principalement solide et fonctionne bien pour le timing d'un certain nombre de blagues et de décors, mais il peut aussi créent une sensation plutôt nauséabonde et épuisante chez le spectateur alors qu'il essaie de suivre les personnages et de dialoguer à l'écran pendant qu'ils parcourent la procédure.

Heureusement, même si le style général de montage et de réalisation du film peut s'avérer fatigant, les personnages bizarres et décalés sur lesquels l'histoire se concentre et le monde dans lequel ils existent tous sont uniques et une joie absolue de se délecter. été agréable de voir un peu plus le développement de l'équipe centrale, il n'est pas vraiment nécessaire de nuire à la qualité globale du film car tout le monde se sent toujours comme un individu pleinement réalisé avec les révélations concernant son passé et ses personnalités bien dispersées tout au long de l'histoire à garder le public est obligé et empêche tout le monde de se sentir comme des personnages par cœur ou une note. Sans oublier que beaucoup de choses que nous apprenons sur les personnages au cours de l'histoire contribuent à ajouter des rires supplémentaires aux débats, des liens familiaux aux secrets choquants concernant le chef de l'équipe, le capitaine Seafield.

Les effets visuels du film se révèlent également incroyables et efficaces, certainement ceux d'un projet à petit budget, mais plutôt que d'essayer de créer des décors à gros budget sans argent, scénariste / réalisateur / star Ryland Brickson Cole Tews et affichage de la société leur capacité à tirer le meilleur parti de leur argent. La supercherie visuelle utilisée pour rendre transparentes les armées fantômes vues dans la seconde moitié du film est superbe, les effets les plus pratiques de la bête titulaire dans sa poignée d'apparences semblent bizarres et efficaces et le naufrage d'un navire dans le film peut sembler mauvais sur le plan technique, mais s'intègre parfaitement dans le ton du reste du film pour le faire fonctionner.

Monstre du lac Michigan est une belle pause dans les aventures constantes de l'horreur aquatique et bien que certains de ses montages et de son rythme puissent sembler un peu épuisants dans quelques instants et qu'il pourrait bénéficier d'une durée d'exécution légèrement plus longue, cela s'avère toujours être un tour loufoque, unique et hilarant qui plaira à coup sûr publics de toutes sortes.

The Post Lake Michigan Monster Review: Une émeute de rire vertigineuse et scandaleuse! est apparu en premier sur ComingSoon.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *